Enfant / Ado

Pourquoi et quand consulter un(e) neuropsychologue ? 

Consulter un neuropsychologue pour son enfant ou son ado est recommandé principalement en cas de :

  • difficultés scolaires propres à un domaine particulier ou plus générales
  • difficultés d’attention, de mémorisation
  • maladresse excessive
  • hyperactivité / impulsivité
  • ennui, décrochage scolaire
  • après un traumatisme crânien
  • difficultés liées à une maladie neurologique (épilepsie, maladie génétique, etc.)

L’évaluation du fonctionnement intellectuel et neuropsychologique vise à mieux comprendre la nature des difficultés cognitives et à préciser leur ampleur. Elle permet aussi de préciser les points forts de l’enfant.

En comprenant mieux le fonctionnement cognitif de l’enfant, on peut alors proposer des interventions ciblées

Comment se déroule un bilan ?

Premier entretien: le neuropsychologue rencontre les parents et l’enfant et prend connaissance de la demande, de l’histoire de l’enfant et celle de ses difficultés (anamnèse). De nombreuses questions sont posées dans le but de pouvoir orienter le bilan neuropsychologique. Les parents apportent à cet entretien, tous les documents utiles (ex: bulletins scolaires, carnet de santé, précédents rapports d’autres intervenants…). 

Séances d’évaluation: le/la neuropsychologue est seul(e) avec l’enfant. Si elle n’a pas été déjà faite, une évaluation intellectuelle est réalisée. Son intérêt ne se trouve pas dans le calcul du Q.I : au-delà des chiffres, cet examen permet d’offrir des pistes concernant le fonctionnement mental de l’enfant, les stratégies qu’il utilise, ses forces et ses faiblesses. En analysant les résultats aux différentes épreuves et en tenant compte également de ses observations pendant le testing, le/la neuropsychologue va orienter l’évaluation neuropsychologique (si elle est nécessaire). Celle-ci portera spécifiquement sur les fonctions cognitives qu’il/elle souhaite investiguer. Par exemple, les fonctions exécutives, attentionnelles, visuo-spatiales, langagières etc.

Entretien compte-rendu: après l’examen des résultats aux tests et un processus de réflexion, un compte-rendu écrit complet et précis (qui peut être adressé au médecin) est remis aux parents, ainsi que des explications orales. Des conseils, des recommandations ciblées, de la psychoéducation et/ou des séances de remédiation ou revalidation sont proposées.

Et après ? 

Outre les conseils et les pistes fournis, il existe différentes approches thérapeutiques possibles. En voici quelques exemples parmi celles que je propose personnellement (si d’autres approches me paraissent nécessaires, je renvois alors vers des professionnels compétents):

  • Psychoéducation: elle a pour but de permettre au patient de mieux connaître et comprendre ses difficultés et plus généralement comment son cerveau fonctionne, pour mieux les gérer.
  • Stimulation ciblée: il s’agit ici de stimuler les fonctions déficitaires de façon ciblée et progressive. Il s’agit, en quelque sorte, d’un entraînement ciblé destiné à renforcer certaines fonctions cognitives, comme les habiletés émotionnelles, langagières ou graphiques…
  • Développement de stratégie de compensation: certaines faiblesses ne s’améliorent pas ou peu avec un entraînement. On va alors aider l’enfant à développer des stratégies qui permettent de compenser ses difficultés.