Enfant / Ado

Qu’est qu’un neuropsychologue ?

Le rôle premier du neuropsychologue est d’évaluer la présence, la nature et l’importance de troubles cognitifs (ex: des difficultés de mémoire ou d’attention).

Chez les enfants, une évaluation neuropsychologique est fréquemment conseillée lorsqu’un enfant présente des difficultés dans ses apprentissages ou son développement. Dans ces cas, le travail du neuropsychologue vise à mieux comprendre le fonctionnement de l’enfant dans son environnement (famille, école), l’origine de ses difficultés, ses forces et faiblesses cognitives… pour offrir aux parents et à l’enfant des pistes plus adaptées.

Les tests psychométriques sont des outils très utilisés par les neuropsychologues cliniciens. Ils consistent à mesurer, à l’aide de tests standardisés et normalisés, certaines capacités cognitives ou processus bien précis (ex: mémoire verbale à long terme, attention soutenue auditive, …) et de les comparer à celles d’un groupe de sujets n’ayant pas de difficultés dans les domaines évalués. Si une performance est très faible et s’écarte très fortement de la norme, cela peut suggérer un déficit ou des faiblesses dans les processus impliqués et expliquer les difficultés dans le quotidien. Des questionnaires sont également utilisés afin de préciser les symptômes.

Cependant, mon travail ne se limite pas à faire passer des tests et à faire de la neuropsychologie. J’accorde aussi une place importante aux aspects affectifs, au vécu, aux facteurs environnementaux, aux besoins et valeurs qui  influencent le fonctionnement psychologique d’une personne et ses comportements, au-delà de ses capacités cognitives.

Pour quel type de problématiques me consulter ?

  • difficultés scolaires
  • difficultés d’attention (suspision TDAH)
  • difficultés de mémorisation
  • hyperactivité / impulsivité (suspision TDAH)
  • difficultés de gestion émotionnelle
  • ennui scolaire important et/ou grandes facilités sur le plan intellectuel (ex: suspicion de haut potentiel intellectuel)

L’évaluation du fonctionnement intellectuel et neuropsychologique vise à mieux comprendre la nature des difficultés cognitives et à préciser leur ampleur. Elle permet aussi de préciser les points forts de l’enfant. En comprenant mieux le fonctionnement cognitif de l’enfant, on peut alors proposer des interventions ciblées.

Comment se déroule un bilan enfant ou ado ?

  • Premier entretien (Anamnèse 50 min – parents et enfants): Je rencontre les parents et l’enfant et prend connaissance de la demande, de l’histoire de l’enfant et celle de ses difficultés. De nombreuses questions sont posées dans le but de pouvoir orienter l’éventuel bilan. Les parents apportent à cet entretien, tous les documents utiles (ex: bulletins scolaires, carnet de santé, précédents rapports d’autres intervenants…). Des questionnaires spécifiques seront également donnés aux parents et éventuellement à l’enseignant  ou à l’enfant lui-même.
    Honoraires : 65 € 

Ensuite, en fonction de la demande, différents types de bilans peuvent être envisagés:

  • Bilan intellectuel (1h45 à 2h – enfant seul) :  Son intérêt ne se trouve pas dans le calcul du Q.I : au-delà des chiffres, cet examen permet d’offrir des pistes concernant le fonctionnement mental de l’enfant, les stratégies qu’il utilise, ses forces et ses faiblesses. En analysant les résultats aux différentes épreuves et en tenant compte également de ses observations pendant le testing, je vais orienter l’évaluation neuropsychologique (si elle est nécessaire).
    Honoraires : 200 € 
  • Bilan neuropsychologique spécifique (1h45 à 2h – enfant seul) : Celle-ci portera spécifiquement sur les fonctions cognitives que je souhaite investiguer. Par exemple, les fonctions exécutives et attentionnelles.
    Honoraires : 200 € 
  • Inventaire de personnalité (5-12 ans) : L’HiPIC est un instrument  validé et publié pour évaluer les traits de personnalité chez les enfants d’âge scolaire, selon le modèle en 5 facteurs, auxquelles sont rattachées des facettes pour offrir un niveau de description plus spécifique et plus précis : Stabilité émotionnelle (Anxiété, Confiance en Soi), Extraversion (Énergie, Expressivité, Optimisme, Timidité), Imagination (Créativité, Intelligence, Curiosité), Bienveillance (Altruisme, Dominance, Égocentrisme, Obéissance, Irritabilité), Conscience (Concentration, Persévérance, Soin/Ordre, Motivation). L’HiPIC permet de mieux connaître le fonctionnement d’un enfant dans sa vie quotidienne. Le clinicien pourra ainsi mieux appréhender comment l’enfant entre en relation, s’il est plus à l’aise en relation duelle ou en groupe, s’il aime ou non les activités créatives, s’il nécessite du soutien, s’il bénéficierait ou non d’activités plus structurées, et donc structurantes….

Après les bilans, un temps est nécessaire pour corriger, analyser et interpréter les résultats et  rédiger un rapport complet destinés aux parents de l’enfant. Les honoraires de cette étape sont compris dans le prix du ou des bilans.

  • Entretien de compte rendu  :  un rapport écrit complet et précis (qui peut être adressé au médecin) est remis aux parents, ainsi que des explications orales. Des conseils, des recommandations ciblées, de la psychoéducation et/ou des séances de prise en charge sont proposées.
    Honoraires :  65 € (50 min si un seul bilan) et 95 € (1h20 si plusieurs bilans) 

Et après ?

  • Entretiens ultérieurs: lors de la restitution des bilans, il y a pour les parents énormément de nouvelles informations à traiter et de questions. S’il vous reste des questions ou si vous souhaitez en savoir davantage encore sur un trouble (psychoéducation), il est toujours possible de fixer des entretiens ultérieurs.

Outre les conseils et les pistes fournis, il existe différentes approches thérapeutiques possibles. En voici quelques exemples parmi celles que je propose personnellement (si d’autres approches me paraissent nécessaires, je renvois alors vers des professionnels compétents):

  • Psychoéducation: elle a pour but de permettre de mieux connaître et comprendre les difficultés liées à ses troubles (ex: TDAH) , pour mieux les gérer.
  • Développement de stratégie de compensation: certaines faiblesses ne s’améliorent pas ou peu avec un entraînement. On va alors aider l’enfant à développer des stratégies qui permettent de compenser ses difficultés en s’appuyant sur ses forces.
  • Proposer des aménagements de l’environnement: l’impact d’un trouble dépend généralement de l’environnement dans lequel évolue la personne. On peut donc réfléchir à des moyens de limiter les conséquences négatives d’un trouble en ajustant l’environnement. Par exemple, permettre à un élève qui présente une faible vitesse d’exécution d’avoir un peu plus de temps que les autres lors des évaluations.
  • Guidance parentale: beaucoup de parents se sentent désarmés face aux difficultés de leur enfant et sont en questionnement par rapport à leurs compétences parentales. Les entretiens de guidance parentale sont destinés à trouver ensemble des stratégies pour améliorer les comportements de l’enfant et les relations à la maison via des stratégies à mettre en oeuvre par les parents.
    Honoraires : 65 €