Adulte

Bilan intellectuel 

Une évaluationintellectuelle peut s’avérer utile pour les personnes qui ressentent le besoin de mieux comprendre leur fonctionnement cognitif, leurs points forts et leurs faiblesses éventuelles (suspicion HP, réorientation, retour aux études…).

Bilan neuropsychologique

Chez l’adulte, un bilan neuropsychologique est recommandé lorsqu’une personne présente:

  • des difficultés intellectuelles/cognitives (ex: troubles de la mémoire, de l’attention, du langage, de l’écriture, d’organisation/planification, des mouvements, de reconnaissance visuelle, etc.)
  • des difficultés comportementales (ex: apathie, désinhibition, impulsivité..) qui ont un impact négatif dans la vie quotidienne

Ces difficultés, rapportées par le patient ou par son entourage, peuvent avoir des origines diverses :

  • Trouble développemental (ex: TDAH)
  • Tumeur cérébrale
  • Accident vasculaire cérébral 
  • Maladie neurodégénérative (Parkinson, Alzheimer, …)
  • Maladie métabolique
  • Traumatisme crânien
  • Cause inconnue

Au moyen d’un entretien clinique détaillé (anamnèse), de questionnaires et de tests validés scientifiquement, le neuropsychologue va chercher à :

  • objectiver et préciser la nature des difficultés cognitives
  • identifier les fonctions préservées et points forts de la personne

Après avoir analysé les résultats aux différents tests et après un processus de réflexion, un rapport écrit complet et détaillé est remis au patient et à son médecin, ainsi qu’un compte-rendu oral avec des conseils, informations et propositions de prises en charge ciblées.

Comment se déroule un bilan ?

Premier entretien: le neuropsychologue rencontre la personne et prend connaissance de la demande, de l’histoire de la personne et celle de ses difficultés (anamnèse). De nombreuses questions sont posées. Les personnes apportent à cet entretien, tous les documents utiles (ex: précédents rapports d’autres intervenants…). 

Séances d’évaluation: a lieu en une ou plusieurs séances. 

Entretien compte-rendu: après l’examen des résultats aux tests et un processus de réflexion, un compte-rendu écrit complet et précis est remis à la personne (ou au médecin), ainsi que des explications orales. Des conseils, des recommandations ciblées, de la psychoéducation et/ou des séances de remédiation ou revalidation sont proposées.

Prise en charge et soutien

Une fois que les forces, les faiblesses et les besoins de la personne ont été identifiés,le neuropsychologue peut proposer des séances de  remédiation cognitive, qui consistent à essayer de restaurer les fonctions cognitives déficitaires ou si ce n’est pas possible, à aider le patient à les compenser grâce à aux fonctions cognitives préservées :

  • Stimulation ciblée : il s’agit ici de stimuler les fonctions déficitaires de façon ciblée et progressive. Il s’agit, en quelque sorte, d’un entraînement ciblé destiné à renforcer certaines fonctions cognitives, comme les habiletés émotionnelles, langagières ou graphiques…
  • Développement de stratégies de compensation: certaines faiblesses ne s’améliorent pas ou peu avec un entraînement. On va alors aider l’enfant à développer des stratégies qui permettent de compenser ses difficultés.